Devistravaux » Immobilier » A quel âge mettre son bien en viager ?

A quel âge mettre son bien en viager ?

Mettre son bien en viager est une pratique courante de nos jours. Il s’agit d’un moyen très rentable pour un propriétaire dans le cadre d’une vente immobilière. Mais lorsqu’on désire vendre en viager, il est indispensable de connaître l’âge idéal pour ce type de projet.

Mettre son bien en viager : ce que dit la loi

Source image : Freepik

Pour mettre son bien en viager, la loi n’impose aucun âge minimum. Il faut tout de même faire preuve de logique. Rappelons qu’en vente en viager, l’acquéreur s’engage à payer une rente à vie.

Dans le meme genre : Quelles questions poser avant d'acheter un appartement ?

Ce qui signifie que si on procède à une vente viagère à l’âge de 35 ou 40 ans, aucun acquéreur ne sera intéressé. Ils ne s’engageront pas à fournir une rente jusqu’à ce que le vendeur atteigne 85 ou 100 ans.

Ainsi, la loi n’impose aucun âge minimum, mais il faut tout même être âgé pour mettre son bien en viager. Pour permettre à un acquéreur de faire une bonne affaire, il est important de :

Sujet a lire : Quelles questions poser avant d'acheter un appartement ?

  • Déterminer l’âge idéal pour mettre son bien en viager.
  • Éviter que l’acheteur paie le double de la valeur du bien.
  • Éviter que l’acheteur ait le même âge que le vendeur.

En effet, il faut qu’une génération entre 15 et 20 ans sépare l’acheteur du vendeur pour éviter les pertes. Imaginons simplement que le vendeur ait le même âge que l’acheteur. Ce dernier devrait alors attendre le décès du vendeur pour disposer de son logement.

Autrement dit, même s’il n’y a aucune loi qui impose un âge précis du débirentier, il est conseillé de prendre le temps de consulter un professionnel de l’immobilier.

Mettre son bien en viager : déterminer l’âge idéal

Pour déterminer l’âge idéal, il faut faire le point sur la situation. Si on envisage cette option de vente à partir de 40 ou à 45 ans, là, on parle d’un âge prématuré. Normalement, c’est l’âge idéal pour acquérir un bien immobilier soit entre 35 à 45 ans. Ainsi, l’âge idéal pour la vente viagère est entre 75 et 85 ans.

Il faut donc prendre en compte :

  • La loi de l’offre et de la demande.
  • L’âge des acquéreurs potentiels.

En effet, si on a encore une espérance de vie très longue, aucun acheteur n’investira son argent dans ce projet. Finalement, le vendeur devrait attendre ses 70 ou 80 ans pour réaliser ce projet. Avec l’âge avancé, les acheteurs évaluent souvent l’espérance de vie des vendeurs.

Mais normalement, l’âge idéal pour mettre son bien en viager est à partir de 65 ans. Dans ce cas, il est préférable de faire appel à une agence immobilière spécialisée pour lancer cette procédure dans les meilleures conditions. D’ailleurs, l’avantage est que l’on va recevoir une rente viagère jusqu’à la fin de sa vie tout en profitant de l’occupation de son bien immobilier.

Mettre son bien en viager à la retraite

Les personnes âgées ou celles qui partent à la retraite pourront profiter d’une vente en viager pour la raison est que non seulement :

  • La vente en viager permet de recevoir une rente viagère régulièrement.
  • La vente en viager permet d’occuper sa maison jusqu’à son dernier souffle.

De ce fait, même si on a déjà vendu sa maison à un autre, on en profitera encore longtemps. Pour compenser le coût de la vieillesse, on profitera également d’une rente viagère. Ainsi, il est préférable de mettre son bien en viager à la retraite lorsqu’on n’est plus actif et que l’on ne perçoit que la moitié de ses revenus.

Les acquéreurs examinent alors la situation du vendeur, son âge ainsi que son état de santé avant d’accepter une offre de vente en viager. Si les conditions ne sont pas remplies, ils changeront d’offres. Pour réussir son projet de vente en viager, le mieux est donc de faire appel à une agence immobilière.